Bilan national détaillé de l'année 2018 en France
Bilan national détaillé de l'année 2018 en France jeudi 17 janvier 2019

Année la plus chaude et la plus orageuse depuis le début des relevés en France, pluviométrie...

d'actualités

Eboulements dans les Alpes sans doute liés au réchauffement
jeudi 30 août 2018

Une section de l'Arête des Cosmiques s'est effondrée le 22 août dans le massif du Mont Blanc. Une chute de pierres s'était déjà produite non loin de là le 17. Un rocher de 10 mètres de long s'était détaché de la paroi pour atterrir sur le glacier. Le secteur reste sous haute surveillance et l'itinéraire est désormais fortement déconseillé. Un nrandonneur a été victime de chutes de pierres au niveau du Col des Montets dimanche 26 (>>).


L'éboulement de l'arête des Cosmiques - 22 août 2018 - Michel Piola


Arête des Cosmiques dans le Mont Blanc (74) - 22 août 2018 - La Chamoniarde

Des chutes de séracs se sont également produites sur la face Nord du Dôme des Écrins les 16 et 17 août. Un énorme éboulement a secoué le Glacier Carré sur la Meije le 7 août. Le PGHM et l'équipage de la sécurité civile de Grenoble sont intervenus pour secourir un guide et son client.


Le glacier Carré sur les pentes de la Meije après l'éboulement du 7 août - 21 août 2018 - PGHM38


Camp to camp

Dans le même secteur, une chute de pierres avait endommagé le refuge du Promontoire (face sud de La Meije à 3092 m) le 30 août 2017 (>>, >>). 



Après l'éboulement du 30 août 2017 au refuge du Promontoire

La récente vague de chaleur a causé une instabilité manifeste dans les massifs alpins sous l'effet notamment de la dégradation du permafrost et de la fonte des glaciers. Les locaux constatent une augmentation de la fréquence et du volume des écroulements depuis une quinzaine d'années. Les plus spectaculaires restent la chute du pilier Bonati et ses 292 000 mètres cube de roche en juin 2005 en France (>>) et l’écroulement du Piz Cengalo en Suisse l'an dernier (>>).



La collectivité territoriale de la vallée de Chamonix vient d'engager une réflexion sur la façon dont les pratiques pourraient évoluer. Elle doit déboucher sur la présentation d'un "Plan climat montagne" l'automne prochain, avec un budget dédié dès 2019 (>>).